Musée Gassendi, Digne-les-Bains

Judith présentant la tête d’Holopherne

Anonyme
XVIème siècle

Si l’auteur de cette Judith est inconnu, le sujet et le traitement en clair obscur nous renseignent sur sa parenté, la lignée des peintres caravagesques, descendants du grand maître du XVIe siècle « Le Caravage ». Évoquant l’Ancien Testament, la scène montre la veuve Judith qui, après avoir séduit le général assyrien Holopherne, l’assassine dans son sommeil pour sauver son peuple du tyran pendant le siège de Béthulie. L’épisode a souvent été représenté par les peintres dont Artemisia Gentileschi, première femme peintre reconnue, qui dépeint à travers cinq tableaux une Judith forte et courageuse, caractéristiques qui l’apparente à la Judith de Digne.

© Musée Gassendi

Musée Gassendi
64 boulevard Gassendi
04000 Digne-les-Bains