Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, Dole

Orion

Peter Stämpfli
1987

À partir de 1966, Stämpfli ne se consacre plus qu’à la représentation de l’objet le plus représentatif de la société de consommation : la voiture et plus précisément la roue, puis le pneu. Il peint d’abord des fragments d’automobiles (pare-chocs, tableaux de bords, volants, roues) toujours dans une facture lisse, un format et un cadrage en gros plan. « Orion » s’insère dans cette démarche, figurant l’agrandissement d’une empreinte de pneu à une échelle démesurée, à tel point que ce détail devient un motif géométrique dépouillé, aux couleurs vives apposées en aplat.

© Jean-Loup Mathieu – Musée des Beaux-Arts de Dole

Musée des Beaux-Arts
85, rue des arènes
39100 Dole