Musée de Bibracte, Saint-Léger-sous-Beuvray

Tête sculptée en lamprophyre de l’oppidum de Bibracte (La Pâture du Couvent)

IIe-Ier  siècles avant notre ère

Les traits, brouillés par des altérations, émergent à peine du bloc. Seuls les éléments principaux, nécessaires à l’identification d’un visage, sont figurés : les yeux en amande, le nez en trapèze, la bouche comme un simple trait, les oreilles elliptiques, la chevelure à peine esquissée. La dureté du matériau et l’utilisation d’outils peu adéquats peuvent expliquer ce traitement sommaire. Mais on peut au contraire soutenir que l’économie du façonnage
 est liée à une volonté délibérée de lier le visage à la matière brute : la valeur de la représentation est dès lors symbolique. Cette tête était certainement exposée en hauteur.

© Antoine Maillier, Bibracte

Musée de Bibracte
Mont Beuvray
71990 Saint-Léger-sous-Beuvray